Livraison offerte à partir de 7 € 📦

Comment réussir sa transition éco-responsable ?

Nous sommes nombreux à remettre en question nos modes de vie et de consommation. Nous sommes tous plus ou moins préoccupés par notre santé et celle de notre famille, mais aussi notre impact environnemental, voire notre démarche éthique quotidienne. Il y a peu, on recommandait principalement à chacun d’éteindre la lumière en sortant d’une pièce et de faire un peu de tri sélectif à la maison. Mais aujourd’hui, les astuces zéro déchet pullulent sur la toile et partout autour de nous ! Parfois au point de ne plus s’y retrouver, ou de se sentir découragé… Pourquoi faire tant d’efforts chez soi quand on sait que la pollution générée par les grandes entreprises est gigantesque par rapport à celle de notre foyer ? Avons-nous raison de nous sentir quelque peu impuissants, voire insignifiants ?  

Ces doutes sont compréhensibles, et chez Pomme d’abondance, nous le savons, on ne devient pas un grand sauveur de la planète du jour au lendemain ! Mais avec le temps, notre conviction grandit qu’un quotidien plus doux et plus sain est possible, à condition de s’y prendre « autrement ». C’est-à-dire sans placer la culpabilisation et le devoir moral en premier ordre, sans s’auto-flageller lorsque la fainéantise nous a malencontreusement fait utiliser un bout de plastique, sans prétendre devenir « parfait » à tout prix. Nous n’allons pas ici vous dicter les 1000 leçons de conduite à adopter pour devenir un écolo épanoui… Mais plutôt mettre en perspective les sources de motivation profondes qui peuvent, à elles seules, vous donner une nouvelle énergie vers ce mode de vie plus sain et respectueux de l’environnement. Alors, cet article n’engage que nous, mais voici comment, à nos yeux, nous pouvons véritablement réussir une transition vers un mode de vie plus éco-responsable… Et en bénéficier pleinement !

Réussir sa transition vers un mode de vie éco-responsable et en profiter pleinement : c'est le programme !

1 – Choisir d’entreprendre des changements qui nous font vraiment plaisir 

C’est dans cet état d’esprit que nous décidons d’aborder le « zéro déchet » ou « l’écologie », des notions plutôt intimidantes par ailleurs ! Parce que, c’est vrai, nous produisons beaucoup de déchets au quotidien. En effet, selon l’ADEME (l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie), en 2017 en France, les déchets ménagers à eux seuls représentaient 580 kg par habitant. Mais avant de commencer à peser ses poubelles, positivons : si nous en sommes là, c’est que nos perspectives d’amélioration sont vastes ! Et c’est que l’accumulation de nos habitudes, dans une société de plus en plus centrée sur la consommation et l’individualisme, en est la cause. C’est un processus plutôt insidieux au sein des foyers, dont nous avons du mal à nous rendre compte, et dont le constat nous laisse souvent désarmés. Comment changer des habitudes qui se sont ancrées progressivement, par où commencer, pourquoi nous et pas notre voisin ?

D’abord parce que ce changement peut être une vraie source de découvertes et de plaisir, avant d’apporter une satisfaction plus grande encore sur le long terme. Et c’est précisément là que cela devient intéressant. Réduire ses déchets et consommer plus durablement est peut-être l’affaire de tous, mais chacun à sa manière. Dans un premier temps, il s’agit donc de se concentrer sur quelques actions faciles, plaisantes, peu contraignantes. Et d’y mettre son propre grain de sel. Les exemples sont multiples et nous espérons que vous trouverez les vôtres, mais en voici quelques-uns :

  • Vous aimez les activités manuelles et souhaitez réduire les flacons et autres emballages… Et si vous fabriquiez vos propres produits ménagers et cosmétiques en réutilisant vos flacons vides ? Et si vous vous serviez de produits qui ne nécessitent pas d’emballage ? Un savon respectueux de votre peau et de l’environnement, un shampoing solide ou encore un cube de savon de Marseille pour faire la vaisselle et le ménage… La liste est longue ! 
  • Votre truc, c’est plutôt la cuisine… Alors soyez rassuré, votre marge de manœuvre pour un quotidien plus sain et responsable et pour réduire vos déchets est immense ! Et votre exploration est sans fin (mais avec faim !). Plus vous ferez « maison », moins les emballages garniront votre poubelle. Finis les smoothies en bouteilles plastiques, place aux créations uniques dans votre blender avec les fruits du marché, frais ou surgelés ! Finies les portions individuelles sur-emballées, bonjour les préparations en grosses quantités, la réutilisation des restes dans des soupes, des cakes ou sur des pizzas, la conservation dans des bocaux ou la congélation pour plus tard… Amusez-vous et faites-en un challenge personnel stimulant ! 
  • Votre âme de bricoleur est restée trop longtemps au grenier ? Retrouvez-vous, l’écologie n’attend que vous ! Réutilisez, fabriquez, personnalisez… Visitez les ressourceries, le marché de l’occasion, nourrissez-vous des conseils de vos pairs… Et créez une décoration à votre goût, à moindre coût et à l’impact environnemental positif : moins de neuf, c’est doublement moins de déchets, en donnant une seconde vie à des objets destinés à la décharge et en évitant une production supplémentaire !
  • Repensez à vos loisirs préférés et essayez de privilégier un peu plus ceux qui ont une empreinte écologique faible ou nulle, comme la randonnée et la course, nager dans la mer ou faire du paddle, de la voile, du surf, les loisirs créatifs en famille, les jeux de société, la lecture… Vous voyez, vous êtes déjà écolo au quotidien!

Les idées sont infinies, mais il s’agit principalement de réfléchir à des actions quotidiennes positives pour l’environnement qui vous feront véritablement plaisir !

Activités de récup éco-responsable, bricolage, chaise personnalisée...

2 – Penser à sa santé, et à celle de sa famille 

La prise de conscience des conséquences de nos habitudes de consommation sur notre santé est un élément déclencheur pour beaucoup d’entre nous. Une fois de plus, cela semble toujours plus facile à dire qu’à faire, mais nous avons un réel pouvoir à ce niveau-là. Et bien souvent, des modes de vie plus sains vont de pair avec un quotidien plus éco-responsable. Mais dans l’immédiat, faire de sa santé une priorité et devenir acteur en ce sens est une motivation capable de tout changer à elle seule.

Ayant été habitués à acheter ce qu’on nous vend en toute confiance, ce changement demande un petit effort. Celui de regarder quelques documentaires ou de lire quelques articles bien fondés pour comprendre. Comprendre que certains ingrédients de nos produits cosmétiques, ménagers ou alimentaires sont nocifs. Comprendre que la nourriture industrielle est souvent conçue pour nous rendre addicts plus que pour nous nourrir sainement. Que nos réels besoins ne sont pas forcément ceux auxquels les marques se vantent de répondre… Cette phase de recherches est très personnelle, et peut inclure une visite chez son médecin, son naturopathe ou un nutritionniste, quelques analyses médicales… Si la démarche peut sembler fastidieuse, elle est pourtant des plus épanouissantes, surtout quand elle se transforme en actions concrètes dont les premiers résultats positifs se font rarement attendre longtemps.

Cuisine saine et éco-responsable au quotidien !

3 – Évaluer précisément le coût financier de ses nouvelles actions éco-responsables

Vous êtes tenté d’acheter des beewraps pour réduire le film plastique ou des éponges lavables, à la fois plus saines pour votre santé et celle de la planète… Mais cela vous semble trop cher ! Faire vos courses sur les marchés et chez les producteurs locaux… Pareil ! Nous sommes nombreux à passer par cette phase de rejet, à considérer l’écologie comme l’apanage des plus aisés ou comme un sacrifice financier au détriment de nos loisirs préférés…

Pourtant, cette perception est extrêmement subjective, et demande à être vérifiée de près. En notant vos dépenses, vous pourriez être surpris. Le marketing du jetable a tendance à nous faire croire à des prix bas… Mais qui dit jetable dit nouvel achat, et ce à une fréquence souvent supérieure à celle envisagée. D’autre part, de nombreux produits écologiques sont sources de vraies économies. Nous avons un bel exemple sur notre site : notre pommeau de douche de la marque Eco2-Douche génère de vraies économies d’eau, directement observables sur vos factures ! Regardez aussi la composition de vos gels douches et produits ménagers et constatez le volume d’eau qui y est présent ! En faisant ces produits vous-même avec l’eau du robinet et des ressources achetées en gros (comme le savon noir, le savon de Marseille, le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude, quelques huiles essentielles…), vous ne payerez plus que les ingrédients actifs (et sains !) plutôt que les flacons, le design et les campagnes marketing de vos produits !

Ce type de constats s’applique aussi à ceux qui hésitent à rénover leur maison, notamment pour améliorer son isolation, changer ses fenêtres, favoriser une ventilation plus efficace, passer à des modes de chauffage moins énergivores (pompe à chaleur, poêle à granulés…) ou des sources d’énergie plus autonomes (éoliennes, solaire…). C’est une vision de long terme dont vous saurez certainement vous féliciter, les prix de l’électricité grimpant d’années en années et des aides financières étant régulièrement octroyées pour ces opérations !

Alors n’hésitez plus à bien étudier le coût réel de vos besoins quotidiens… Pour l’alimentation, en fouillant un peu, vous pourriez découvrir des produits locaux frais et au même tarif que ceux de votre supermarché… Parfois, les magasins bio proposent aussi des tarifs très faibles pour les fruits et légumes un peu trop mûrs ou abimés pour être vendus au prix habituel (mais toujours délicieux !)… Vous pouvez aussi participer à des initiatives collectives comme des jardins partagés ou des échanges entre voisins… La façon d’associer vos aliments en cuisinant peut aussi s’avérer plus saine et plus économique… Après quelque temps, vous pourriez être étonné de voir que votre budget « écolo » n’est pas si désastreux que vous ne le craigniez !

Économies et écologie ne sont pas incompatibles !!!

4 – S’enthousiasmer, oui, et à plusieurs ! 

Il n’y a rien de tel que de partager vos découvertes avec vos proches, et apprendre d’eux également. Votre enthousiasme ne sera que grandissant et votre démarche pour une vie plus saine et plus respectueuse de l’environnement ne s’essoufflera pas au bout de quelques semaines. Car c’est bien le risque… Et nos vieilles habitudes peuvent vite remonter à la surface sans que nous ne nous en apercevions. En échangeant régulièrement sur ces sujets, vous maintiendrez votre niveau de conscience à son maximum, et continuerez votre transition en douceur, et avec le sourire !

Mieux encore : impliquez toute la famille, et surtout les plus jeunes ! Oui, vos enfants sont la véritable clé ! En effet, ils ne sont pas aussi pollués que nous par des années de conditionnement à détricoter ! Vous pourriez être surpris de la force de leurs convictions, de leur détermination à participer, de leurs idées et de leurs envies… Ils feront parfois figure de professeur, en rapportant ce qu’ils ont appris à l’école ou auprès de leurs amis… Oui, ces sujets sont bien plus courants dans leur vie qu’ils ne l’étaient quand nous étions enfants, et c’est tant mieux ! Alors s’ils se sentent valorisés et si vous leur montrez qu’ils sont une véritable ressource pour vous, soyez-en sûrs, tout le monde sera gagnant !

Et après la famille, il y a les voisins… C’est, pour beaucoup d’entre nous, une façon de vivre oubliée… Pourtant, une vie locale plus communautaire et solidaire peut devenir la source des plus grandes avancées écologiques et sociales. L’entraide et le partage ont des conséquences inestimables… Moins de gaspillage, plus de ressources et d’économies pour chacun, une transmission efficace des savoirs et des compétences, et une meilleure santé, non seulement physique, mais aussi mentale !

Jardins partagés toutes générations confondues !

5 – Expérimentez vous-même la conclusion de cette démarche : tout est lié !

En effet, il est important d’ouvrir sur cette réflexion : adopter un mode de vie plus éco-responsable, bien loin d’être une démarche contraignante, provoque un rayonnement positif sur de nombreux pans de votre quotidien. Et si nous le disons ici avec des mots, il n’y a rien de tel que de s’en rendre compte par soi-même, en l’expérimentant profondément, et pour soi. Chacun y découvrira les ressources dont il avait besoin : une meilleure santé, de nouvelles rencontres, un confort de vie amélioré, plus de créativité, un regain d’énergie, un enthousiasme retrouvé, des liens renforcés, une curiosité satisfaite, le sentiment de contribuer à un monde plus durable…

Alors, on y va ensemble ?

La transition écologique ou éco-responsable est source d'épanouissement personnel !